Formation biblique

Job le patient, tableau de Gerard Seghers (1591–1651)

Job le patient, tableau de Gerard Seghers (1591–1651)

Enfin la rentrée du groupe de formation biblique s’annonce !
Le Père Strasser nous invite à poursuivre notre parcours avec la lecture du:

Livre de Job

Jeudi 15 octobre à 20h15 ou le vendredi 16 octobre à 9h15
à la Paroisse Catholique Francophone de Francfort
Oeserstrasse 126 – 65935 Frankfurt-Nied

Petit rappel des séances précédentes :
Introduction à la lecture du Dialogue de Job et ses amis (Job 3,2-31,40), ancien conte babylonnien servant de cadre à la réflexion proposée.
Les dialogues, eux, rédigés sous forme de poèmes en vers, ont été composés par des juifs au VIe siècle avant « J-C, pendant le temps de l’exil. Les juifs avaient subi une défaite en (-587) contre Nabuchodonosor. Ils avaient perdu leur capitale Jérusalem, leur Temple et vivaient comme déportés à Babylone.

Dans ce contexte les malheurs de Job sont aussi ceux du peuple tout entier. Job se pose beaucoup de questions par rapport à la foi, au sens de la vie, à l’injustice…

Les 3 amis de Job (Élifaz, Bildad et Çofar) venus l’entourer ne savent que dire pendant une semaine. Ensuite ils s’expriment (toujours en poème) pour le convaincre, mais de quoi ? Quelle est la croyance du peuple et de Job par rapport à la souffrance et à la mort ?

A découvrir à travers les dialogues et à méditer…

Attitudes, gestes et postures en liturgie: debout

Messe à la paroisse francophone

Se tenir debout

Se tenir debout est l‘attitude la plus noble et la plus liturgique.

La plus noble

La station verticale est le propre de l‘homme (l’expression «ne pas tenir debout» exprime une grande faiblesse physique ou psychologique). Pour exprimer son bien-être, sa force, sa joie, l’homme lève spontanément la tête ou tend les bras vers le ciel. Se tenir debout est le position de la dignité et de la liberté: les pieds bien sur terre, mais la tête levée vers la voûte céleste.

La plus liturgique

La position debout évoque à la fois le Christ ressuscité, l’Homme nouveau qui s’est levé dans la lumière de Pâques, et la vie future lorsque nous nous tiendrons devant la face du Père. Comme l’écrit Basile de Césarée dans son traité consacré au Saint Esprit: «C‘est de-bout que, le dimanche, nous faisons des prières. Mais tous n’en savent pas la raison. Ce n’est pas parce que, «ressuscités avec le Christ, nous devons rechercher les choses d‘en haut», afin d’obtenir grâce au jour de la résurrection, que nous nous recommandons nous-mêmes en priant debout, mais bien parce que ce jour réalise d‘une certaine manière l‘image du monde à venir… Moïse n’a pas parlé du premier jour mais de «un jour»: «Il y eut un soir, il y eut un matin: un jour», comme une chose qui se renouvelle. Donc, un jour est semblable au huitième, ce jour unique… ce jour sans fin qui ne connaîtra ni soir, ni lendemain. C’est pourquoi l‘Eglise enseigne à ses enfants d’accomplir leurs prières, en ce huitième jour, en se tenant debout.» Nous prions debout, dit saint Augustin, parce que c’est un signe de la résurrection. «Près de la croix de Jésus se tenaient debout sa mère, Marie, femme de Clopas, et Marie de Magdala » (Jn 19,25). Debout, nous sommes prêts à nous mettre en route, comme les Hébreux lors de la première Pâque.

Édito – rentrée 2015

Père SlawekChers paroissiens,
Après ces mois d’été où chacun a pu se reposer, se détendre, se ressourcer, nous nous retrouvons pour une nouvelle année pastorale, une aventure à vivre ensemble à la suite du Seigneur.
Cette année sera marquée par des dynamismes qui nous viennent de la vie de l’Eglise universelle.
Au mois d’octobre aura lieu à Rome l’Assemblée générale ordinaire du Synode des évêques sur la vocation et la mission de la famille dans l‘Eglise et dans le monde contemporain.
Nous serons invités à accueillir le jour venu, avec foi et bienveillance, le texte qu‘écrira le pape François.
Début décembre, s’ouvrira le Jubilé de la Miséricorde voulu par le pape François. Le pape souhaite voir « comment l’Eglise peut rendre plus évidente sa mission d’être témoin de la Miséricorde ». Sans doute va-t-il inspirer l‘Eglise universelle et nous désirons aussi qu’il conforme notre vie paroissiale pendant cette année.
Dans sa lettre Misericordiae Vultus, le pape invite à pénétrer davantage le désir de Dieu de nous rejoindre pour que notre monde, si souvent blessé par des manques d’amour et de dignité, puisse recevoir les ressources nécessaires pour changer sa face et son cœur.
La vie liturgique, la catéchèse des enfants, l’aumônerie, les différents groupes, tout sera baigné par cette orientation d’apprendre à accueillir la miséricorde de Dieu et de grandir dans sa transmission.
Je voudrais inviter nos jeunes à entrer aussi dans ce dynamisme de la Miséricorde de Dieu en participant aux Journées mondiales de la jeunesse en juillet 2016 à Cracovie. Dans le cadre de l’Aumônerie, nous proposons de préparer ce grand événement.
Merci par avance pour la vitalité que vous apportez à notre communauté qui a besoin de la bienveillance et de la participation de tous.
Dans l’Eglise, il n’y a pas de spectateurs, il n’y a que des membres actifs au service de l’évangélisation.

BONNE RENTRÉE

Père Slawek

Messe de rentrée à Kriftel le 27 septembre

Chapelle de Saint Boniface (Bonifatiuskapelle) à Kriftel

Chapelle de Saint Boniface (Bonifatiuskapelle) à Kriftel

Dimanche 27 septembre à 11h vous êtes tous invité(e)s à participer à notre fête de Kriftel.

C’est la messe de rentrée de la paroisse, pour lancer la nouvelle année scolaire, présenter la paroisse et ses (nombreuses) activités, et accueillir toutes les familles qui sont arrivées sur Francfort pendant l’été.

Attention : Ce jour-là auront aussi lieu les inscriptions à:

  • Catéchisme du CE1 au CM2 
  • Aventuriers du Cœur/aumônerie: 6ème à la Terminale 
  • Préparation à la Confirmation des jeunes: à partir de la 4ème
  • Confirmation des adultes
  • Scoutisme

» Lire la suite

Journée à Marbourg, première capitale de la Hesse – 10 octobre

Château de Marbourg

Château de Marbourg (source Wikipedia)

Notre paroisse d’accueil organise un voyage à Marbourg le samedi 10 octobre 2015. Les membres des paroisses érythréenne, italienne et  française sont tout spécialement invités. Cette journée de découverte permettra de faire un peu connaissance.

Le départ est prévu en bus à 8h45 le samedi 10 octobre (le lieu sera précisé ultérieurement).

Au programme :

  • visite de l’église Sainte Elisabeth de Thuringe, la plus ancienne église gothique d’Allemagne
  • visite du château des Landgraf avec sa cour en forme de fer à cheval, et ballade dans le cœur historique de cette magnifique petite ville.
  • En fin d’après-midi, nous nous rendrons à Möneburg, premier monastère fondé par saint Boniface en Allemagne, où nous célèbrerons avec les moines la messe anticipée. Après un vrai repas dans un restaurant du coin, nous rentrerons sur Frankfurt.
  • Le retour est prévu aux alentours de 23h30.

Si vous êtes intéressés, manifestez-vous rapidement et en tout cas avant le 29 septembre auprès de Aulde Henry. 

Aventuriers du Cœur et Confirmation 2015-2016

Aventuriers du Cœur

Nous allons proposer aux jeunes de 6ème à la Terminale les rencontres de l‘Aumônerie (voir la pièce jointe).

pdf icon Aumônerie-de-Francfort-2015.pdf

Confirmation le samedi 11 juin 2016 à 17 heures

Au sein du groupe des Aventuriers du coeur, nous proposons cette année la préparation à la confirmation pour les jeunes de 4ème et 3ème ou plus âgés. Il n‘est pas possible d‘intégrer des plus jeunes dans cette préparation.

Je voudrais aussi inviter les adultes qui ne sont pas encore confirmés à se renseigner sur éventuelle préparation à la confirmation.

Faites votre préinscription dès maintenant par mail à l’adresse suivante:

Et les JMJ Cracovie 2016, t’as envie ? T’auras 18 ans ?

Père Slawek et l’équipe d’animation
1 29 30 31 32 33 36